ETRETAT

 

Un site unique avec ses falaises et ses arches de craie que la mer a creusées au fil des siècles lui vaut le nom de « perle de la côte d’Albâtre « Du haut des falaises la vue est simplement superbe, lorsque la mer verte vient en » lécher » le pied.

Jusqu’au XVIIIème siècle la pratique des bains de mer était assimilée au thermalisme, mais différents facteurs au XIXème siècle vont favoriser l’émergence de stations balnéaires, dont Etretat fera partie.

Des peintres comme Isabey, Bonington, Jongking, Mozin viendront y peindre. Claude Monet y installera son chevalet pour saisir sur les falaises crayeuses depuis le point du jour jusqu’au crépuscule les vibrations de la lumière. Le grand Offenbach y construira une villa,

Maurice Leblanc le créateur d’Arsène Lupin y placera l’intrigue de son roman « l’aiguille creuse ».